Arrêter la pilule : un acte féministe ? | Causette

“Je ne m’attendais pas à découvrir tout ce que j’ai découvert, et ce livre est un peu la face cachée de la pilule.”Féminisme pilule

Pilule, le livre qui ne passe pas, dans Causette, par Anna Cuxac, 4 septembre 2017.

Extraits :

“Et voilà le brûlant dossier pilule réouvert. La journaliste indépendante Sabrina Debusquat publie, le 6 septembre, J’arrête la pilule, un livre-enquête qui condense un an de plongée dans les études scientifiques scrutant le cacheton […] Les gynécologues et médecins que Causette a contactés sont en ordre de bataille pour répliquer. […]Ne leur en déplaise, de plus en plus de femmes se détournent de la pilule. Et si, au lieu de se renvoyer études contre études, on voyait, dans ce mouvement, une formidable occasion de gagner un nouveau combat féministe, celui d’une contraception sereine, sans effets indésirables ou peur desdits effets ?”

Et si, au lieu de se renvoyer études contre études, on voyait, dans ce mouvement, une formidable occasion de gagner un nouveau combat féministe, celui d’une contraception sereine, sans effets indésirables ou peur desdits effets ?

Livre pilule