Itw alan blog sabrina debusquat

“J’aimerais qu’on se dirige vers des contraceptions sans souffrance” | Alan Blog

L’assurance santé Alan s’intéresse de près à la santé des femmes et interviewe utilisateurs et experts afin de se demander comment aider au mieux les femmes dans leur vie menstruelle et contraceptive. Voici leur interview de Sabrina Debusquat autour des thématiques de la contraception et des menstruations, autre sujet phrase de la journaliste.

Cup, culotte mnestruelle, contraception hormonale ou sans hormone, extrait choisis :

“Le bien-être des femmes est ce qui me tient le plus à coeur. Je veux les aider et les accompagner à avoir des protections féminines avec lesquelles elles se sentent à l’aise. Je rêve que le grand public s’empare de ces sujets et que les femmes demandent plus de transparence sur la composition des produits.”

“Une génération “no pilule” voire “no hormone” se dessine. On assiste à une critique globale de la chimie, notamment sur son impact sur les corps et l’environnement. Depuis les années 60, on vit dans une civilisation du tout chimique. Ce qui a été vu comme un progrès pendant longtemps – la contraception hormonale – est aujourd’hui parfois perçu comme un danger.”

Une génération “no pilule” voire “no hormone” se dessine. On assiste à une critique globale de la chimie, notamment sur son impact sur les corps et l’environnement.

“Il y aussi la question de l’autonomie contraceptive. Les femmes veulent être libres dans le choix de leur contraception. De plus en plus de femmes veulent des contraceptions moins médicalisées, qui ne les obligent pas forcément à aller voir un “sachant” pour se faire prescrire un dispositif (et au passage à subir parfois des réflexions paternalistes ou des jugements).”

“Les femmes vont continuer à se diriger vers des contraceptions non hormonales. La priorité, c’est d’être complètement apte à répondre à cette demande. On manque de solutions à proposer aux femmes. Le tout hormonal est souvent un choix par défaut. Il faut mettre le paquet sur l’information des professionnels de santé sur les alternatives au tout hormonal. J’aimerais qu’on se dirige vers des contraceptions sans souffrance et sans effet secondaire.”

Lire l’interview dans son intégralité : Sabrina Debusquat : “J’aimerais qu’on se dirige vers des contraceptions sans souffrance” par Charlotte Richard pour Alan blog.

Pour en savoir plus sur la pilule, son histoire, son impact sur la santé et l’environnement, lisez J’arrête la pilule.

Add A Comment